Comprimé sécable, comprimé que l’on ne doit pas couper, gélules ouvertes… Quand on a du mal à avaler un médicament, on peut avoir envie de le couper ou de l’écraser pour l’avaler plus facilement. Quand peut-on couper un comprimé ou ouvrir une gélule ?

Quels comprimés sont sécables ?

médicaments dans un mortierVous pouvez écraser ou couper les comprimés qui ont un trait sur une face ou une rainure. On dit que le comprimé est sécable. Si vous hésitez et si la notice du médicament ou du complément alimentaire ne donne pas l’information, demandez l’avis à à votre pharmacien ou à votre médecin.

Et les gélules, peut-on les ouvrir ?

D’une façon générale, il est déconseillé d’ouvrir une gélule. Si la notice ne donne pas d’information sur ce point, demandez avant l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin. Car comme pour les comprimés non sécables, cela peut modifier les effets du médicament ou du complément alimentaire et exposer à un surdosage ou à un sous-dosage.

Ne coupez pas ou n’ouvrez pas les comprimés et gélules gastro-résistants et/ou à libération prolongée !

Perte d’efficacité, dose du médicament libérée trop rapidement par le corps au lieu d’une libération sur plusieurs heures… Soyez particulièrement vigilants avec les comprimés et gélules gastro-résistants et ceux à libération prolongée (« LP »).

Pour ces médicaments et compléments alimentaires gastro-résistants ou à libération prolongée, ne coupez pas les comprimés et n’ouvrez pas les gélules.

Comment couper un comprimé ?

Certains comprimés sécables sont difficiles à couper : ils sont trop petits, ils s’effritent, …

Si vous devez prendre qu’une moitié de comprimé, le risque est que la dose de principe actif du médicament soit inégalement répartie entre les deux moitiés coupées.

Investissez dans un coupe-comprimé ! Il vous évitera de vous blesser par rapport à un couteau de cuisine et le comprimé sera mieux coupé.

Ne coupez pas votre comprimé trop en avance !

Mieux vaut ne pas couper votre comprimé à l’avance : certains principes actifs des médicaments ou des compléments alimentaires sont sensibles à la lumière, à l’air et à l’humidité. L’emballage (blister) et l’enrobage du comprimé permettent de le protéger.

Pour les comprimés qui sont sécables et qui présentent donc une marque au milieu, vous pouvez les écraser ou les dissoudre dans un peu d’eau.

Problème de goût quand on coupe ou qu’on écrase un médicament ou un complément alimentaire

La galénique, c’est à dire la forme et l’enrobage du médicament ou du complément alimentaire a été conçue aussi pour cacher le goût du médicament qui n’est souvent pas très bon. Si vous coupez votre comprimé ou ouvrez votre gélule, vous risquez d’être confronté à ce problème de mauvais goût du médicament.

Articles liés autour de la prise de médicament, comprimé ou gélule

Difficultés pour avaler les comprimés ou les gélules : conseils
A quel âge un enfant peut avaler un comprimé ou une gélule ?
Comprimé effervescent ou à croquer ? Comprendre pour bien choisir