Quand on n’arrive pas à avaler un comprimé, on peut être tenté de choisir une forme buvable, souvent effervescente. Mais attention à la quantité de sel contenue ! Décryptage…
La dernière fois que je suis allée à la pharmacie pour acheter du paracétamol au beau milieu de mon épisode « rhume de décembre », le pharmacien m’a spontanément demandé : « effervescent ? ». L’alerte autour de la quantité de sodium contenue dans les comprimés effervescents était encore toute récente. J’ai pris les comprimés à croquer ! Voici quelques éléments pour choisir les comprimés effervescents à bon escient.

Le comprimé effervescent est sécable

Tout d’abord, quels sont les avantages du comprimé effervescent ? Il est sécable (c’est-à-dire qu’on peut le couper, voire l’écraser).
Le comprimé effervescent s’adresse aussi aux personnes avec des troubles de la déglutition modérés ou sévères (risque de fausse route). Les personnes qui ont des difficultés pour avaler les comprimés, peuvent être tentées de choisir cette forme galénique. Avec la bonne position et en suivant quelques conseils, ces difficultés disparaissent.
Le goût salé et aromatisé du comprimé effervescent le rend souvent agréable à boire.
Paracétamol effervescent, vitamine C effervescente, complexe vitaminé effervescent… Facile à boire, mais…

Le comprimé effervescent, source de sodium

comprimé effervescent dans un verre Les comprimés effervescents contiennent souvent du sodium en quantité non négligeable. La quantité de sodium est indiquée sur la notice du médicament ou du complément alimentaire (vitamine C effervescente par exemple).
Mais sodium et sel, ce n’est pas la même chose ?

Conversion sel et sodium

Et non, pas tout à fait : 1g de sel, ou chlorure de sodium (NaCl) ne correspond pas à un 1 g de sodium. Or c’est bien la quantité de sodium qui est indiquée sur les notices des médicaments et compléments alimentaires.

Pour obtenir l’équivalent en sel de la quantité de sodium contenue dans un comprimé effervescent, vous devez multiplier la quantité de sodium par 2,54.

Pour un comprimé effervescent contenant 300mg de sodium, la conversion sel-sodium donne 762 mg de sel.

Un comprimé effervescent d’Efferalgan 1g = 1,4g de sel

Un comprimé effervescent d’Efferalgan 1g monte à 548mg de sodium, soit 1,4g de sel, alors que le comprimé à avaler ne contient pas de sodium.

Or un apport de 4g par jour de sel est considéré comme suffisant pour un adulte et l’OMS recommande de ne pas dépasser un seuil de 5g pour limiter les risques cardiovasculaires et l’hypertension artérielle.

Et pour les enfants, quel apport de sel est recommandé ?

Aucune quantité de sel ne doit être ajoutée à l’alimentation des bébés jusqu’à 9 mois.

Les enfants âgés de 18 mois à 3 ans ne devraient pas consommer plus de 2 g de sel par jour.

Pour les enfants âgés de 7 à 10 ans, c’est le seuil de 5g qui ne devrait pas être dépassé.

D’ailleurs, s’il y a peu de comprimé effervescent pour les enfants, certains sachets poudre de médicament ou complément alimentaire destinés aux enfants contiennent aussi du sodium, comme le Dafalgan (paracétamol en sachet).

Les comprimés effervescents, à éviter en cas d’alimentation riche en sel ou en produits industriels

Si vous consommez déjà beaucoup de sel dans votre alimentation quotidienne parce que :
– vous mangez des plats cuisinés ou à l’extérieur (restaurant, cantine) [l’OMS considère que 70 à 75% de la quantité de sel absorbée est liée aux plats manufacturés]

– vous salez /resalez vos plats

– vous consommez du fromage qui est aussi une source non négligeable de sodium

privilégiez les comprimés à croquer ou « lyoc » (oro-dispersibles) aux comprimés effervescents.

Si vous (ou votre enfant) n’arrivez pas à avaler un comprimé, vous pouvez le couper s’il est sécable.

Articles liés autour de la prise de médicament, comprimé ou gélule

Difficultés pour avaler les comprimés ou les gélules : conseils
A quel âge un enfant peu avaler un comprimé ou une gélule ?
Couper un comprimé pour l’avaler ?