L’allergie au parfum, c’est lorsque notre système immunitaire reconnaît une fragrance ou substance parfumante et la considère comme « dangereuse », déclenchant des réactions ou symptômes quand il est exposé. A un moment de notre vie, notre organisme va peut-être sur-réagir à une fragrance qui était tolérée jusqu’à présent.

La sensibilisation au parfum se fait progressivement et chaque organisme réagit de façon différente à l’exposition aux substances parfumantes. C’est pour cela que l’allergie au parfum apparaît au cours de notre vie, lorsque notre organisme a été exposé à une certaine dose de substance parfumante allergisante. Une fois l’allergie au parfum développée, l’organisme ne peut revenir en arrière : l’allergie au parfum dure toute la vie.

Les études ont d’ailleurs démontré qu’il y avait une plus grande proportion de personnes ayant développé une allergie au parfum dans les groupes les plus âgés. Les spécialistes mettent en avant l’omniprésence des substances parfumantes dans notre environnement qui au fil du temps, perturbent notre système immunitaire.

Des substances parfumantes omni-présentes

femme se parfumantLes substances parfumantes sont présentes dans beaucoup de produits du quotidien :
– Le parfum auquel on pense en premier, mais aussi l’eau de parfum et l’eau de toilette
– Les cosmétiques d’une façon plus générale : crème, savon, shampoing… qui sont généralement parfumés, même en label bio.
– Les produits d’entretien : lessive et adoucissant, produit vaisselle et… papier toilette parfumé
– Les parfums d’ambiance diffusés électriquement ou non, les bougies parfumées, les parfums pour voiture
– Certains médicaments pour application topique (application sur la peau)
– Certains produits parfumés, comme les jouets (poupée parfumée)
– Certains vêtements contenant des agents masquant les odeurs de transpiration ou contre la cellulite…
Prendre des produits bio ne nous permet pas d’échapper à ces substances parfumantes : les produits en label bio contiennent aussi souvent des substances parfumantes. Certaines des fragrances considérées comme très allergisantes sont d’ailleurs d’origine naturelle.
Les 26 fragrances identifiées comme ayant un potentiel allergisant fort par la Commission Européenne sont : amyl cinnamal, benzyl benzoate, benzyl salicylate, butyl phenyl methyl propional, citral, citronellol, coumarin, eugenol, geraniol, hexyl cinnamal, hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxyaldehyde (HICC), alpha-isomethyl ionone, linalool, α- Amylcinnamyl alcohol, anisyl alcohol, benzyl alcohol, benzyl cinnamate, cinnamal, cinnamyl alcohol, farnesol, hydroxycitronellal, isoeugenol, d-limonene, methyl-2-octynoate, oak moss (Evernia prunastri), tree moss (Evernia furfuracea).
Ainsi, sur les 26 substances parfumantes qui ont un potentiel allergisant fort et qui doivent être mentionnées de façon explicite sur les étiquettes des cosmétiques et des produits d’entretien selon la réglementation européenne, 18 sont d’origine naturelle (et peuvent être synthétisées chimiquement). Ce sont d’ailleurs des mixtures de certaines de ces substances parfumantes qui sont utilisés pour confirmer l’allergie au parfum chez le patient.

Une exposition aux substances parfumantes dès notre plus jeune âge

Nous utilisons souvent pour nos bébés et nos enfants des produits qui contiennent un mélange de substances parfumantes regroupé sous le nom de « fragrance » ou « parfum ». La plupart des produits bébé – eaux micellaires, crèmes, shampoings et savons – en contienne. Certains de ces produits contiennent d’ailleurs une ou plusieurs de ces 26 fragrances au potentiel allergisant. Si le produit contient l’une de ces 26 fragrances allergisantes, la fragrance est indiquée dans la composition quand son pourcentage est supérieur à 0,001% pour les produits non rincés (crèmes par exemple) et 0,01% pour les produits rincés.

Les enfants peuvent d’ailleurs aussi être sensibilisés par les produits parfumés de leurs parents.

Peut-on éviter l’allergie au parfum ?

Les personnes qui ont déclenché une allergie au parfum, doivent être extrêmement vigilantes lorsqu’elles achètent un produit d’hygiène ou d’entretien. Pour certaines allergies au parfum, cela tourne au casse-tête !

Si l’on n’a pas développé d’allergie au parfum, le fait de limiter l’exposition aux substances parfumantes permet tout au moins de ne pas surexposer notre organisme à ces substances allergisantes et de peut-être retarder ou éviter le déclenchement d’une allergie au parfum.

Pour limiter l’exposition aux substances parfumantes allergisantes, vous pouvez être plus vigilants sur vos achats – bien qu’il soit extrêmement difficile d’échapper aux produits parfumés, à moins de revenir à des produits naturels… qui parfois en contiennent naturellement – et ne pas porter le parfum sur la peau, mais sur vos vêtements.