J’ai eu pendant plusieurs années une carafe filtrante, plus écologique que les bouteilles d’eau. Je souhaitais améliorer le goût de l’eau du robinet et éliminer les particules indésirables (plomb des canalisations, médicaments, pesticides, nitrates) ! Et puis, fatiguée d’acheter et de jeter chaque mois ces cartouches en plastique finalement peu écologiques, je suis partie à la recherche d’une meilleure solution… Et le Japon nous a offert les charbons Binchotan !
Puis soucieuse d’avoir une eau plus pure, j’ai opté pour un osmoseur.

La qualité de l’eau du robinet

En France, l’eau du robinet est potable sur quasi-tout le territoire. L’eau est « potabilisée » : filtrée, dépolluée et additionnée de chlore pour qu’elle arrive débarassée des micro-organismes et bactéries après passage dans les canalisations jusqu’à mon robinet.
Vous pouvez vérifier la qualité de l’eau de votre commune sur ce site de l’Etat.
Comme la lecture n’est pas évidente, je vous invite à aussi faire un tour sur la carte interactive de la qualité de l’eau sur Que Choisir pour une synthèse.
Sur le site de votre ville ou de votre communauté de communes, vous aurez probablement accès à des informations plus lisibles que sur le site de l’Etat.
Malgré le coût de traitement de l’eau et la faible quantité d’eau potable nécessaire à la boisson (1%) ou la cuisine (6%), la France potabilise TOUTE l’eau, même celle pour les toilettes, la douche ou laver le linge (71% de la consommation d’ un foyer )… (source Compagnie de l’eau)
Lors de mes premières vacances en Espagne, j’étais étonnée que l’on ne puisse pas boire l’eau du robinet. Et puis, à la réflexion, c’est très logique ! On a finalement besoin de peu d’eau potable par rapport à l’eau consommée.

Pour revenir à l’eau du robinet, est-elle potable ? Oui pour ma commune.
En 2018, à Joué-lès-Tours, le relevé indique : « Eau de bonne qualité bactériologique. Eau non-conforme sur le paramètre pesticide. En moyenne, tous les autres paramètres mesurés respectent les normes. Les dépassements de norme observés en pesticides ne nécessitent pas de restriction de consommation de l’eau. »

Comme je suis dans une région avec maraîchage et viticulture, le taux de pesticides et de nitrates est toujours assez élevé. Les prochaines périodes de sécheresse risquent d’accroître ces taux…
Une présence de chlore nécessaire à la désinfection et gustativement tellement délicate… J’aime boire l’eau de piscine…
La présence de fluor est – après recherches – très discutable. Le fluor est officiellement ajouté pour combattre les caries dentaires. Pourtant le fluor s’accumule au fil des années dans notre glande pinéale (le siège de l’âme selon René Descartes) et viendrait bloquer notre capacité à nous connecter à notre intuition (notre 6è sens). De plus, trop de fluor aurait un impact sur le QI de nos enfants. Voir les références des études en bas de page.
Je vous donne ces informations non pas pour vous culpabiliser de boire de l’eau du robinet ou vous pousser vers la paranoïa… C’est surtout pour partager mes recherches et pour vous donner des pistes pour votre propre réflexion !!

L’eau en bouteille, un désastre écologique

Les traces de pesticides pourraient me faire opter pour l’eau en bouteille. Mais si l’eau en bouteille est très propre, elle n’est pas irréprochable. Elle peut aussi être contaminée par les eaux de pluie. En 2013, 60 millions de consommateurs identifiaient plusieurs eaux en bouteille contaminées par des médicaments. Des tests réalisés par les producteurs d’eau montraient que 99,7% des eaux étaient conformes, sans médicaments et hormones. Le marché de l’eau en bouteille est juste trop juteux pour que 60 millions de consommateurs jette le discrédit sur ces belles bouteilles en plastique sans que les producteurs d’eau montent au créneau!

Certes, l’eau en bouteille est plus propre, mais elle est plus chère et a un impact écologique désastreux.
Et les aliments que nous consommons, même biologiques, ne sont pas arrosés à l’eau en bouteille… Ils sont arrosés par l’eau de pluie ou les nappes phréatiques, probablement polluées par des résidus de pesticides, de médicaments et autres joyeusetés. Donc je n’achète pas d’eau en bouteille … sauf pour mes bébés !

Certaines eaux minérales contiennent beaucoup de fluor : vérifiez les étiquettes.
Les eaux pour bébé sont très faiblement minéralisés. Ce sont par exemple les eaux Montcalm ou Rosée de la Reine. Vérifiez sur l’emballage la présence du logo avec un biberon.
Attention !! L’eau d’Evian n’est pas une eau adaptée pour nos bébés.

Avis sur la carafe filtrante

Le filtre de la carafe filtrante ? du plastique comme contenant, du charbon activé, des résines d’ions et des ions d’argent. (Merci aux lycéens d’avoir demandé à Brita et d’avoir partagé le courrier reçu !)

Le charbon activé ? ok, je connais !
Les ions d’argent: pour éviter la contamination microbienne. J’utilise l’argent colloidal comme désinfectant et comme antibiotique naturel. Il y a des pansements à l’argent pour éviter que la plaie s’infecte. Donc ok, je connais et j’utilise !

Et pour finir, les résines d’ion remplacent des ions de magnésium, de calcium, de plomb, de cuivre ou d’aluminium chargés positivement par des ions d’hydrogène chargés positivement.

Comme les eaux en bouteille pour bébés sont très faiblement minéralisées, je pars du principe qu’une eau faiblement minéralisée pour les adultes est bonne. Car nous prélevons dans notre alimentation les minéraux nécessaires.

Hélas, les carafes filtrantes ne sont pas aussi propres que cela et les résultats sont très discutables : des bactéries se développent avec la stagnation de l’eau et l’eau n’est pas forcément si « dépolluée » que cela après passage en carafe filtrante selon des études croisées de Que Choisir et de l’ANSES.
De plus, les carafes filtrantes sont peu faciles à nettoyer et la carafe et le contenant des cartouches sont en plastique… hors sans être passée au « zéro plastique », je préfère privilégier le verre.

Le modèle économique des carafes filtrantes me pose problème avec l’achat mensuel de cartouches plastiques…

Alternative du filtre eau avec le charbon Binchotan (ou de Kishu)

Le charbon Binchotan est un morceau de chêne calciné sur plusieurs jours.
Comme vu plus haut, le charbon actif (ou « activé ») est déjà utilisé dans les filtres des carafes filtrantes, mais aussi pour désodoriser votre frigo…

Il n’est pas facile de savoir exactement ce qu’un bout de charbon dans l’eau a comme action…
Selon Black&Bume, inventeur d’une carafe avec un bout de charbon Binchotan, les propriétés sont : adoucir l’eau, ajouter des minéraux bienfaisants et absorber les goûts et odeurs indésirables tels que le chlore.

Certains sites parlent de neutraliser les résidus d’herbicides ou pesticides, comme TerraEco… J’avoue ne pas avoir eu le courage de farfouiller tous les sites d’études anglais et américains. L’eau du robinet est à la base potable et « pas si polluée » en France.
Les Japonais utilisent le charbon Binchotan depuis plusieurs siècles pour avoir une eau pure pour leur thé, mais aussi pour faire cuire le riz.

Comment j’utilise le charbon Binchotan

Suivant le charbon Binchotan que vous achetez, vous pourrez l’utiliser de suite ou vous devrez le faire bouillir 5 minutes.
Plutôt que la carafe en plastique, j’ai opté pour une carafe en verre : le verre est un matériau neutre qui ne « relargue » rien. Il est aussi plus facile à nettoyer et il n’y a pas de risque de voir des moisissures s’installer (problème que j’avais après plusieurs mois avec les carafes filtrantes).
Le principe est simple : Plus le charbon Binchotan reste au contact de l’eau, meilleure sera l’eau.
Dans une carafe d’eau avec un bouchon, je glisse un ou deux bouts de charbon Binchotan (suivant les recommandations du fabricant). Comme l’eau a une saveur « délicatement » chlorée dans ma ville, je laisse l’eau 3 ou 4 heures minimum au contact du charbon pour retrouver un goût neutre.

Test en aveugle du charbon Binchotan

Ma fille de 10 ans était très dubitative de voir ces carafes en verre dans lesquelles trempent des morceaux de bois carbonisés. La voyant sceptique devant mes explications, je lui propose un test en aveugle.
Yeux bandés, elle goûte un verre d’eau non filtrée du robinet et un verre d’eau « au charbon Binchotan ».
Elle me montre le verre d’eau au charbon et me dit que cette eau vient du robinet… car « elle n’a pas de goût ». Pari gagné ! Elle a retesté les yeux ouverts pour vérifier.
Le problème de l’eau « filtrée » au charbon Binchotan est qu’elle a tellement meilleur goût que je n’arrive plus à boire de l’eau du robinet non filtrée. L’eau du robinet est trop « pouah ». Donc j’ai apporté une petite carafe au bureau !

Et autre conseil, si vous buvez du thé, mettez un morceau de charbon Binchotan dans votre bouilloire ou votre casserole quand vous faîtes chauffer votre eau. Le thé sera bien meilleur !

Mes conseils pour faire vos carafes filtrantes maison

  • l’investissement de départ : des carafes en verre avec bouchon – pour éviter une contamination pendant que l’eau repose.
    Nous sommes 6 à la maison, donc après tests, il faut 3 carafes d’un litre pour un repas.
    J’ai trouvé mes carafes chez Ikea à 3,50 Euros la carafe. Je préfère les carafes avec un bouchon en liège, mais je voulais tester ma carafe filtrante maison avant d’investir !
  • le charbon Bintochan : environ 5 euros le bâton. Comme il en faut deux par carafe, 10 euros par carafe pour trois mois.

Comme pour les carafes filtrantes, je vous conseille de respecter un minimum d’hygiène :
Nettoyer la « carafe filtrante » régulièrement avec du produit vaisselle (écologique!) ou mieux, du vinaigre et du gros sel pour décrocher les saletés. Je le fais une fois par semaine : le week-end car je cours un peu moins.
– même si je n’ai rien lu à ce sujet, je refais bouillir les bâtons de charbon pour qu’ils se débarrassent des impuretés récupérées dans l’eau du robinet pendant la semaine. Pour l’instant je suis motivée et je le fais pendant que je lave les carafes.
– Au bout de trois mois, renouvelez les bâtonnets de charbon Binchotan.

Par rapport à la carafe filtrante avec une cartouche filtrante Brita à 7 euros (durée de vie d’un mois), le charbon Binchotan me revient plus cher (10 Euros par mois) car j’ai trois carafes « filtrantes » maison. Et je ne pollue pas avec des bouteilles d’eau ou des cartouches en plastique… Donc une démarche écologique qui porte du sens pour moi et qui sert aussi à expliquer aux enfants les enjeux de l’eau et des bouteilles en plastique.
Même si les charbons Binchotan viennent d’Asie et sont un morceau de bois brûlé…

Où acheter des charbons Binchotan ?

Le fameux charbon Binchotan sur Amazon!

Et si vous préférez un autre site qu’Amazon, sur Greenweez ou sur Midorinoshima.com

Choisissez une carafe avec une ouverture suffisamment large : pour pouvoir nettoyer facilement la carafe et… pour glisser le bâton de charbon Binchotan !

L’osmoseur pour une eau pure

Le charbon Binchotan ne permettant pas de totalement purifier l’eau du robinet, j’ai décidé de poursuivre mes recherches.

L’osmoseur dans son principe filtre l’eau à travers plusieurs cartouches de charbon (sédiments, charbon, charbon actif) puis « osmose » /trie l’eau grâce à une membrane : les molécules d’eau sont séparées des molécules indésirables qui sont rejetées dans de l’eau.

L’eau qui ressort de l’osmoseur est complètement pure !

Les osmoseurs pour l’eau potable / eau de consommation humaine sont à partir de 200 Euros. L’inconvénient est qu’ils comprennent une petite cuve qui prend de la place sous l’évier – C’est pour compenser le faible débit de l’osmoseur. Les cartouches et membranes sont assez chères…
Donc j’ai opté pour un osmoseur d’aquarium avec plus de débit (moins de 100 Euros, frais de port inclus sur aqua-store.Fr). Même si ce type d’osmoseur n’est pas prévu pour osmoser de l’eau potable…

Inconvénients de l’osmoseur :

  • le débit est faible. Pour un osmoseur 380l/j, il faut environ 4 minutes pour obtenir un litre d’eau pure. (cela dépend du débit de votre robinet)
    L’astuce est d’avoir des bidons d’eau alimentaire que l’on remplit tous les deux jours. Je rajoute une larme d’argent colloïdal (sans risque pour les bébés et les grands) pour éviter l’éventuelle contamination de l’eau.
  • Coût écologique des fournitures : l’osmoseur fonctionne avec une membrane et des filtres qui doivent être remplacés. Vu le coût de la membrane et des filtres, il est parfois plus économique de racheter un osmoseur.  MAIS les filtres sont à remplacer tous les 3500/4000 litres. Et la membrane tous les 7000/8000 Litres. A raison de 10 litres par jour (eau de boisson + cuisson aliments) pour notre foyer, je ne remplace les filtres qu’une fois par an.
  • Un peu de mise en place de l’osmoseur : 
    L’osmoseur est facile à utiliser : il suffit de le brancher sur une arrivée d’eau de type « machine à laver » et de récupérer l’eau osmosée dans un bidon alimentaire. Le tuyau de l’eau rejetée (contenant les impuretés, pesticides, plomb, chlore, fluor…) peut être mis dans un tuyau de vidange de lave-linge ou lave-vaisselle. Ou l’eau peut être récupérée pour arroser le jardin (évitez les fruits et légumes que vous souhaitez consommer…).
    Il prend aussi un peu de place … Celui que j’ai mesure : 40 x 40 x 14 cm
  • Rejet de l’eau « sale » pour produire l’eau osmosée
    Il est difficile de savoir la quantité exacte qui est rejetée pour un litre d’eau osmosée « traitée ». On lit sur les forums de 1 pour 1 à 1 litre osmosée pour 4 litres rejetés… Cela dépend de l’osmoseur… et de la qualité de votre eau (dureté aussi).

J’ai pu lire ou entendre que l’eau osmosée devait être « reminéralisée » en rajoutant par exemple un grain de gros sel par litre d’eau. Mais la majeure partie de nos minéraux est absorbée à travers notre alimentation solide.
Si vous jeûnez, il sera dans ce cas sûrement pertinent de reminéraliser l’eau osmosée. A vous de voir…

Comparatif de l’eau du robinet, carafe filtrante, osmoseur, charbon Binchotan

Je pars sur une base de 7 litres d’eau bue par jour pour mon foyer de 6 personnes.
Je ne me positionne pas sur l’empreinte carbone de chaque solution : mes connaissances ne sont pas assez pointues… A vous d’étudier le sujet et de partager en commentaire si vous le souhaitez.
A part l’eau du robinet qui ne subit pas de traitement supplémentaire, aucune solution n’est totalement « propre » d’un point de vue écologique.

Eau du robinet: environ 0,003 € le litre en moyenne  > 0,021 € /jour > 7,7 € / an

Eau minérale / de source : 0,20 – 0,60 € le litre > sur une base de 0,20€ /litre, 1,4 € /jour > 511 € /an 

Carafe filtrante : 7 € / mois + eau du robinet > 0,25 € /jour > 92 € /an

Charbon Binchotan : 10 € / mois + eau du robinet > 0,35 € /jour > 127,7 € /an

Osmoseur : 8 € / mois + eau du robinet x2 (eau pure + eau « sale » rejetée) > 0,31 € /jour > 111,4 € /an

L’osmoseur, la solution retenue

Poser les calculs pour cet article m’a permis de me conforter dans mes choix d’utiliser un osmoseur car j’ai une eau complètement pure, plus pure que l’eau minérale (qui est pourtant LA référence). J’utilise cette eau pour les boissons (eau, thé…) et pour la cuisine… Et oui, l’eau pour faire cuire les pâtes ou le riz imbibe les aliments que nous mangeons… Vous reprendrez bien un peu de pâtes au fluor et aux pesticides ??

Lien études :

Le fluor était mélangé à l’eau potable destinée aux prisonniers des stalags. Cette distribution avait pour but de maintenir la discipline dans les camps et de calmer l’ardeur que mettaient les prisonniers à tenter de s’évader, grâce aux effets sédatifs du fluor. http://www.histoire-medecine.fr/seconde-guerre-mondiale/experimentations-nazies-medico.pdf

Fluor, QI des enfants (plusieurs études existent) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5285601/

Fluor, glande pinéale : https://epubs.surrey.ac.uk/895/

Accumulation du fluor dans la glande pinéale au cours de la vie : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11275672

carafe filtrante, intérêt discutable : article Que Choisir https://www.quechoisir.org/actualite-carafes-filtrantes-inutiles-voire-pire-n25672/

Photo : bottle_kishu_binchotan par Mark Stevens / CC BY-ND 2.0

%d blogueurs aiment cette page :