Et si je vous dévoilais une technique hyper simple (mais qui nécessite un peu d’entraînement) pour vous décider super facilement et sans vous rater ? Euh… ça fait vendeur de rêves… Je ne vous vends rien, je vous partage juste une astuce qui m’a littéralement changé la vie et que j’utilise dans ma vie perso et pro. Et ma vie est désormais beaucoup plus fluide ! 

Les techniques pour en finir avec l’indécision

Je connais trois techniques qui appellent à la même intelligence intérieure : le test musculaire des doigts, le pendule humain et le test musculaire du bras.

Je vous décris la première technique et après je vous explique pourquoi elle fonctionne à tous les coups.

Le test musculaire des doigts pour se décider rapidement

Il suffit d’avoir ses deux mains libres. Pour chaque main, votre majeur touche le pouce, les autres doigts restant ouverts : vous créez un anneau. Et vous « accrochez » ces deux anneaux en les imbriquant. Cf. la photo (pas facile à expliquer 🙂 )

Pour avoir une réponse, vous tirez : soit les anneaux formés par vos doigts résistent, soit ils lâchent.
Par exemple, pour moi, quand la réponse est oui, cela résiste et quand c’est non, cela lâche.
Mais pour vous, la convention est peut-être l’inverse : oui, cela lâche. Non, cela résiste. Il suffit de savoir quand c’est un oui ou un non.

Allez, on essaye ? Je vous conseille de tester avec des affirmations dont vous avez la réponse : je m’appelle (votre prénom) / (un autre prénom) ; j’aime (le chocolat, la raclette, mon fils…) ; j’aime les choux de bruxelles (non, non vraiment pas).

Comment le test musculaire des doigts peut donner la bonne réponse ?

Ce que je vais vous dire est aussi valable pour le pendule humain ou le test du bras.
Comme vous l’avez constaté en faisant ce test, on interroge notre intelligence profonde à travers notre corps.
Certains parlent de l’intelligence du coeur, que l’on oppose à l’intelligence de la tête qui est très mentale et qui turbine pour arriver à une décision. L’intelligence du coeur « sait ». On parle aussi d’intuition : c’est la même « intelligence » / source d’information. C’est rapide, simple et facile. Et d’expérience, c’est toujours la meilleure solution.
On regrette parfois (souvent) de ne pas avoir suivi son intuition ; je n’ai jamais entendu que l’on regrettait d’avoir écouté son mental et ses peurs.
Car le mental (la tête) pèse, soupèse, fait des listes d’avantages et de points négatifs, rumine les expériences passées en ayant peur qu’elles se reproduisent et… se plante régulièrement…

Lorsque l’on suit son intuition, on suit nos envies (en-vie : le flux de la vie). Lorsqu’on suit notre tête, on suit un gros ordinateur qui calcule par rapport aux données qu’il a : le passé et ses expériences, ce qu’on a entendu (les on-dits), les peurs (peur de manquer d’argent, de ne pas avoir assez de sous pour tel projet…).

Les conditions pour que le test musculaire des doigts fonctionne sans se rater

J’ai été à l’école et j’ai fait des études supérieures. Ce qui a été valorisé pendant ce parcours scolaire, puis pendant mes années de salariat comme cadre sup, c’est le MENTAL. la MATIERE GRISE.

Donc j’ai été conditionnée à surdévelopper mon mental et à ne pas prêter attention à mon intuition. Le fait d’avoir élevé 3 enfants à Paris, avec une vie où je courrais tout le temps, m’a poussé à plus contrôler, essayer de gérer avec ma tête, plutôt qu’à m’écouter. D’ailleurs, je ne savais même pas que l’intuition était aussi puissante : ça m’aurait évité beaucoup de cheveux blancs !!

Donc je suis partie de très loin pour développer cette écoute du coeur, cette intuition et lui faire confiance (ben oui le mental ne veut pas lâcher la place au poste de contrôle comme ça). Aujourd’hui, je l’utilise pour : choisir une date de RDV, un thérapeute, prendre des décisions dans mon travail (je suis à mon compte), choisir entre deux compléments alimentaires…

Voici ce qu’il faut savoir :   

– changer de mode de fonctionnement intérieur prend un peu de temps : je vous invite à utiliser ces tests aussi souvent que possible pour prendre confiance et apprendre à lâcher et à ne plus écouter le mental et ses peurs.  

 – au début, si j’utilisais ces tests pour une décision difficile et impliquante (genre « fixer le prix de ma nouvelle formation », « lancer tel ou tel produit », « quitter sa boîte pour se mettre à son compte »…), je n’avais pas de réponse « franche ». J’avais un truc « oui-non » car mes peurs étaient tellement présentes qu’elles brouillaient le message de mon coeur. L’entraînement permet de ressentir quand le message est brouillé.  

– être calme et serein à l’intérieur. Quand j’ai commencé à utiliser ce test au quotidien, je fermais les yeux et prenais quelques respirations profondes (4 secondes d’inspiration – pause de 2 secondes – 4 secondes d’expiration – pause de 2 secondes – au moins 3 fois). Puis je posais la question à voix haute et je faisais le test. Ces respirations profondes permettent de calmer le mental de façon très efficace. Etre dans la nature permet aussi de rétablir un calme intérieur (asseyez-vous dans votre jardin ou dans un parc à même le sol ou mettez vos pieds nus sur la terre/ herbe : c’est radical pour s’apaiser).

– parfois, ce n’est pas le moment pour avoir la réponse. Et dans ce cas, on a un « oui-non ». Cela peut-être une question sur quelqu’un d’autre (un proche) ou sur moi dans le futur. En fait, c’est notre mental qui veut contrôler (mon futur) et se rassurer ou bien sauver et trouver la bonne solution pour le proche. Relâcher intérieurement le besoin de tout savoir et de tout planifier est très très difficile, mais quand on y arrive, c’est du pur bonheur et beaucoup moins prise de tête…

Les deux autres techniques pour se décider rapidement

Comme je vous le disais en introduction, il y a le test du bras et le pendule humain.
Pour le test du bras, il faut l’aide d’une personne. Vous êtes debout ou assis. Vous tendez votre bras (droit ou gauche) à la verticale sur le côté. Vous énoncez à voix haute (ou dans votre tête) l’affirmation. Puis la personne va appuyer sur le bras (au niveau de l’avant bras) sans trop forcer. Si cela résiste, c’est oui. Sinon, c’est non. Vous pouvez tester avec le prénom, un plat que vous aimez…
Pour le test du pendule humain, vous êtes debout. Je vous invite à être pieds nus ou en chaussures plates. Vous maintenez votre corps bien droit et vous fléchissez légèrement les genoux. Posez votre question. Si c’est oui, vous partez en avant. Si c’est non, c’est en arrière.

Et persévérez !
Si vous souffrez d’indécision chronique, ces outils vont vous permettre de gagner en confiance et en fluidité dans votre vie.
Commencez avec des « petites » décisions : pour choisir un plat au restaurant, accepter ou non une invitation à un dîner…

Dites-moi si vous connaissiez ces tests, si vous les avez déjà utilisés et si vous essayez déjà de vous brancher à votre intuition / Votre intelligence du coeur en « continu ».

Si vous avez des astuces à partager en commentaire, n’hésitez pas : ne pas arriver à se décider est tellement douloureux que votre expérience pourra sûrement aider d’autres personnes. Merci pour eux 🙂

Pour aller plus loin si ça résonne en vous 

Cette bande-dessinée explique d’une autre façon ce que cela nous apporte d’écouter notre intuition et nos idées, plutôt que notre mental (nos pensées).
Très pédagogique pour les adolescents et les adultes qui souhaitent aller voir plus loin…
Sur Amazon ou sur le site de l’association Be Light Editions qui édite ce petit bijou : https://www.bledition.org/

%d blogueurs aiment cette page :