Lorsqu’on réfléchit à changer de métier, on focalise entièrement sur la vie professionnelle.

Or à mon sens, c’est une aberration de scinder la vie professionnelle de la vie personnelle. Notre épanouissement passe par un tout, un équilibre, une harmonie des différents « pôles ». Et trouver ses valeurs et respecter nos piliers intérieurs est à mon avis primordial.

“Le bonheur est un état d’esprit qui procède de l’accomplissement de vos valeurs.” – Ayn Rand

Trouver ses valeurs, respecter ses valeurs, se respecter

Lors de mon saut de salariée à entrepreneur en 2010, j’ai pris conscience que :

  • Ma vie professionnelle ne m’apportait pas d’épanouissement. Je travaillais à temps plein dans la finance à Paris et mon emploi manquait terriblement de sens pour moi.
  • Je ne respectais pas mon besoin profond d’être avec ma famille et je ne supportais plus de vivre sous contraintes permanentes (« dictature des horaires »). Je courais dans tous les sens pour le travail (temps plein de cadre & 2 heures de trajet quotidien), les courses et le quotidien. Je n’avais pas le temps de me poser pour jouer tranquillement avec mes enfants ou pour me détendre.

C’est pour cela que j’ai décidé de partir vivre en province : retrouver une qualité de vie. Un grand classique pour ceux qui décident de quitter les grosses agglomérations.

En fait, il était urgent que je me respecte : que je définisse ce qui comptait pour moi (= connaître mes valeurs) pour enfin créer ma vie idéale (= respecter mes valeurs).

Trouver ses valeurs

Une valeur, c’est « Ce qui est posé comme vrai, beau, bien, d’un point de vue personnel ou selon les critères d’une société et qui est donné comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre » (définition du Larousse)

Et si je ne respecte pas mes valeurs, je me sens en déséquilibre…

Par exemple, quelqu’un qui a pour valeur la famille et qui n’arrive pas à consacrer du temps à sa famille en raison d’un travail nomade (déplacements aux 4 coins du monde et horaires très denses), aura peut-être un sentiment de malaise profond alors qu’il a une belle maison, de l’argent sur son compte en banque et une « vie de rêve » en voyageant à travers le monde et en logeant dans de beaux hôtels.

Changer de métier en oubliant ses valeurs, risque de créer un sentiment de mal-être à moyen terme.

Liste de valeurs humaines

Voici une liste de valeurs pour vous aider dans votre réflexion :

  • famille
  • justice
  • vérité
  • honnêteté
  • authenticité
  • sécurité
  • liberté
  • entraide
  • altruisme
  • bienveillance
  • douceur
  • bonheur
  • compassion
  • confiance
  • communauté : appartenance et partage avec celle-ci
  • convivialité
  • respect de la Terre/ Nature
  • écologie
  • respect du règne animal / minéral / végétal
  • courage
  • curiosité
  • dépassement de soi
  • détermination
  • spiritualité / religion (connexion au divin/ au grand tout)
  • transmettre
  • partage
  • beauté/ beau
  • loyauté
  • création
  • autonomie
  • esprit entrepreneurial
  • santé

Cette liste de valeurs n’est pas exhaustive. Ces exemples de valeurs humaines sont là comme source d’inspiration pour vous aider à trouver vos valeurs.

Les valeurs héritées de notre famille

Votre famille a sûrement des valeurs. Qu’elles soient implicites ou explicites ( = verbalisées), elles peuvent influer sur notre système de valeurs et nous pouvons intégrer une ou plusieurs de ces valeurs à notre propre système de valeurs.

Néanmoins il peut aussi y avoir un biais… si vous n’avez pas les mêmes valeurs profondes que votre famille, vous pouvez croire qu’elles sont les vôtres par loyauté ou identification à votre milieu familial. C’est pour cela qu’il est important de valider intérieurement (par exemple avec un test musculaire) que ce sont bien vos valeurs et non celles « héritées ».

Les « mauvaises » valeurs

La société, l’environnement religieux, notre milieu social peuvent nous faire croire qu’il y a des bonnes et des « mauvaises » valeurs…

Avec des parents professeurs profondément athées, la spiritualité ou l’esprit entrepreneurial peuvent être des valeurs « qui passent mal » et que l’on peut avoir du mal à nommer comme faisant partie intégrante de notre ADN.

Il faut trouver combien de valeurs ?

Certains vous diront qu’il faut définir 3 valeurs, d’autres 4 ou 6 et encore d’autres 10…
Au moins 3 aurais-je tendance à dire…
Faites-vous confiance sur le « nombre » !

Prenez le temps de vous demander quelles sont les valeurs importantes pour vous.

Vous pouvez valider intérieurement chacune des valeurs identifiées : « la valeur *famille* est importante pour moi » avec un test musculaire (test des doigts expliqué dans cet article).

Définir comment vos valeurs vont se traduire dans votre vie

Chacun va mettre une réalité différente derrière chaque valeur.
Par exemple, si Roger et Ginette ont comme valeur la liberté, pour Roger cela signifie « avoir une vie nomade et voyager à travers le monde » et pour Ginette cela signifie « avoir la liberté de s’organiser, de ne pas avoir d’horaires contraintes par un emploi à horaires fixes et avoir du temps pour soi ». Liberté dans l’espace VS liberté dans la gestion du temps.

De même, la valeur « famille » peut se traduire quand on est jeune parent par passer du temps avec ses enfants, puis quand les enfants ont grandi, par prendre des nouvelles et être dans une entraide familiale et un soutien. Pour d’autres, ce sera d’aller déjeuner tous les dimanches en famille.

Après avoir défini vos valeurs, prenez le temps d’écrire sur une feuille ce qu’elles veulent dire pour vous et comment vous souhaitez les traduire dans votre vie idéale.

Valeurs “piège”

Il y a quelques valeurs qui méritent notre attention…

La valeur « sécurité » peut cacher des peurs et une insécurité profonde. Comme c’est une valeur importante pour moi, je me suis rendu compte aussi pour d’autres personnes que derrière le « besoin de sécurité », il y a souvent beaucoup d’insécurité intérieure.

Si je me sens en insécurité intérieure (ce qui s’est « soigné » pour moi grâce au développement personnel et à des séances avec des énergéticiens), je vais être dans une démarche de contrôle, plutôt que de maîtrise.

Quand on décide de se mettre à son compte, il y a un stress financier en toile de fond pour certains. Est-ce que je vais réussir ? Est-ce que je vais avoir assez de clients ? Vu les heures que j’ai passées sur mon business plan, puis mes suivis et projections de trésorerie, c’est clairement des peurs qui étaient derrière…

D’ailleurs, certaines personnes décident de retourner dans le salariat car ce stress financier est trop éprouvant. Ce que je comprends tout à fait.
Cela peut aussi se traduire par l’accumulation d’épargne, de biens immobiliers locatifs, d’investissements pour la retraite et « au cas où ».

Dans ce cas, la personne fonctionne à l’inverse du principe d’abondance… C’est un sujet à part entière !
Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à découvrir l’approche de l’abondance de Lulumineuse à travers 4 ateliers (accès gratuit sur son site internet).

La valeur « reconnaissance » n’est à mon sens, pas une valeur, mais l’expression d’un besoin : celui d’obtenir de l’autre la preuve que nous valons quelque chose. C’est par conséquent plus un manque d’amour pour soi, qu’une valeur.

C’est en écrivant ce que nous entendons de chacune de nos valeurs que nous pouvons prendre conscience si c’est une valeur qui nous porte vers plus d’épanouissement ou une valeur qui cache une douleur, des peurs…

Commencez déjà à modifier votre vie actuelle

Lorsqu’on décide de changer de métier, on focalise souvent beaucoup trop sur notre futur métier. On peut être dans un état émotionnel compliqué (stress, angoisse, insomnie) avec un mental qui turbine (la tête qui échafaude 1001 projets dans le vide).

Or c’est comme quand on cherche un objet frénétiquement, on ne le trouve pas. Puis quand on abandonne, on retombe comme de par hasard dessus.

La clarté vient avec la paix.
Quand je suis en paix intérieurement, tout m’apparaît de façon claire.

Or nous croyons à tort que tout va s’améliorer de façon magique et que nous trouverons la paix intérieure quand nous connaîtrons notre nouveau métier…

Un moyen de canaliser notre attention ailleurs tout en travaillant à notre vie idéale, est de réfléchir à notre système de valeurs et à comment nous souhaiterions l’intégrer à notre vie.

Et plutôt que de se dire qu’on mettra en place des actions que quand on aura acté la reconversion professionnelle, il peut être bénéfique pour notre équilibre intérieur de commencer dès aujourd’hui.

Par exemple, si la famille est une valeur importante, je prends le temps d’appeler des proches régulièrement. C’est souvent un changement d’habitudes qui peut prendre plusieurs semaines à s’inscrire dans notre vie.

Si la santé ou la spiritualité est une valeur importante pour moi, je vais une fois par semaine intégrer 10 minutes de sport (avec une vidéo de coach sportif) ou de méditation.

L’objectif est de commencer par un tout petit pas pour instaurer des petits changements dans sa vie. On a parfois envie d’aller trop vite, ce qui nous mène souvent au découragement et à la culpabilité de ne pas y arriver.

Si j’ai comme valeur la joie et que je me trouve particulièrement grincheuse, je vais lire des livres sur la pensée positive ou la psychologie positive et progressivement instaurer des changements de points de vue intérieurs, d’habitudes intérieures.

Rééquilibrer notre vie à travers le respect de nos valeurs, c’est un rendez-vous avec soi qui permet de construire dès maintenant notre vie idéale et d’améliorer notre équilibre intérieur. Ce cheminement pour trouver ses valeurs et pour remettre de l’équilibre intérieur est un terreau particulièrement fertile pour une reconversion professionnelle plus fluide.

Photo de willsantt provenant de Pexels
%d blogueurs aiment cette page :